La sœur d’un djihadiste tué à Verviers a été libérée sous conditions

Les avocats Sébastien Courtoy et Tsedey Negede ont réussi à obtenir la libération de Chaimae Amghar. Cette jeune femme de vingt ans est la sœur de Sofiane Amghar, tué par les forces de police lors de l'assaut de la maison où il se trouvait, en compagnie d'autres membres de la cellule terroriste de Verviers, en janvier 2015.
Tsedey Negede, avocate de Chaimae Amghar.
Me Tsedey Negede a, avec son confrère Sébastien Courtoy, brillamment défendu les intérêts de la jeune Chaimae Amghar, accusée de terrorisme.

Les avocats pénalistes Sébastien Courtoy et Tsedey Negede ont réussi à obtenir la libération de Chaimae Amghar. Cette jeune femme de vingt ans est la sœur de Sofiane Amghar, tué par les forces de police lors de l'assaut de la maison où il se trouvait, en compagnie d'autres membres de la cellule terroriste de Verviers, en janvier 2015.

C'est suite à la parution, dans la presse, de photos laissant supposer qu'une fête se serait déroulée dans la salle d'autopsie où résidait son frère que la jeune Chaimae se serait radicalisée. Elle aurait ensuite fait de mauvaises rencontres, dont Adel Kermiche, le terroriste qui a assassiné le prêtre catholique Jacques Hamel le 26 juillet 2016.

Cependant, à en croire Me Sébastien Courtoy, la famille Amghar aurait pris conscience du mauvais chemin vers lequel Chaimae se dirigeait et aurait entrepris de la déradicaliser, avec l'aide d'un imam de la grande mosquée du Cinquantenaire. Sur base de ces éléments, le ténor bruxellois et sa consœur Tsedey Negede ont obtenu la libération de leur jeune cliente par la chambre des mises en accusation de la cour d'appel de Bruxelles.

 

Une réflexion au sujet de « La sœur d’un djihadiste tué à Verviers a été libérée sous conditions »

  1. Ping : Libération de la sœur d’un djihadiste par les avocats Courtoy et Negede | Georges-Pierre Tonnelier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *